Aller au contenu

Portes ouvertes des jardins familiaux : retour aux sources

Portes ouvertes des jardins familiaux : retour aux sources

CatégoriesAnimation | Associations | Enfance / Jeunesse | Territoire / Patrimoine

Novices et de passionnés n’ont pas hésité à se déplacer au Domaine de Saint-Cloud pour les journées portes ouvertes des jardins familiaux dimanche 4 octobre.

La présidente, Marie-Claire Bougler, Jean Aubert Dufaux, vice-président de l’association, référent de la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO) et Bruno Guerra, responsable du groupe apiculteurs, ont répondu aux questions des futurs adhérents qui ont ensuite pu déambuler à travers les différents jardins. Très impliquée dans la préservation de l’environnement et de la biodiversité, la Ville de Garches reste le partenaire indissociable de cette association depuis sa création en 1942.

Renseignements : [email protected]

 

Ils ont la parole

Marie-Claire Bougler, présidente des jardins familiaux :  » Le crise sanitaire du Covid-19 a fait prendre conscience au public de la nécessité de mieux manger. Nous avons eu une explosion des demandes avec par exemple 25 nouvelles adhésions entre le 1er juin et le 14 juillet. Nous avons ainsi créé 11 parcelles de 50 m2 pour mieux répondre aux besoins des jardiniers débutants. Au-delà de la culture d’un potager, cette association permet d’échanger en toute convivialité et de renforcer le lien social.  »

Jean Aubert Dufaux, vice-président de l’association, référent de la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO) :  » Au sein de l’association des jardins familiaux, nous n’utilisons plus de pesticides depuis 2015 ce qui a permis de favoriser la biodiversité tant au niveau des plantes que des animaux. Nous avons la chance d’abriter des oiseaux rares : deux faucons, une chouette effraie et une buze variable par exemple.  »

Bruno Guerra, responsable du groupe apiculteurs  » Il est capital de préserver les abeilles car sans pollinisation, nous n’aurions pas de fruits et légumes. Etre apiculteur, c’est un travail d’équipe au contact de la nature.  »

Mahmoud Bounihi, Garchois, père de 3 enfants,  » Je souhaite désormais produire moi-même mes fruits et légumes, manger plus sainement et vivre davantage au contact de la nature avec ma famille comme je le faisais enfant avec mes parents qui possédaient un potager « .

Les jardins familiaux en chiffres :
227 parcelles de 50 à 200m2.
Un site de 5,5 ha.
119 adhérents Garchois, 58 Clodoaldiens, 12 Vaucressonnais, 38 habitants d’autres communes.
4 apiculteurs – 12 ruches – 24 ruches le 17 octobre 2020.
5 à 15 kg de miel récolté par ruche par an.