État d’urgence sanitaire : les nouvelles mesures, dont un couvre-feu applicable à compter du 17 octobre 2020

A compter du 17 octobre minuit et pour une durée de 4 semaines au moins, un couvre-feu est imposé de 21h00 à 6h00.

État d’urgence sanitaire : les nouvelles mesures, dont un couvre-feu applicable à compter du 17 octobre 2020

L’ensemble du territoire national est placé en Etat d’urgence sanitaire, avec notamment l’application d’un couvre-feu dans les départements d’Ile-de-France (décret du 14 octobre 2020) : https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000042424377.

À lire aussi : le Décret no 2020-1262 du 16 octobre 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire.

Pendant cette période, il ne sera plus possible de circuler de 21h00 à 6h00 sauf pour les personnes munies d’une attestation dérogatoire téléchargeable via ce lien: https://mobile.interieur.gouv.fr/Actualites/L-actu-du-Ministere/Attestations-de-deplacement-couvre-feu ou ici

La violation du couvre-feu sera sanctionnée d’une amende de 135 euros.

Les dispositions déjà existantes (arrêté préfectoral du 5 octobre 2020) sont maintenues pour l’essentiel.

Pour plus d’informations : l’arrêté préfectoral CAB/DS/BSI N°2020-869 du 17 octobre 2020 portant mesures de police pour faire face à l’épidémie de covid-19 applicables dans le département des Hauts-de-Seine

 


Dernières infos : Paris et sa petite couronne en alerte maximale

Publié le 5 octobre 2020

Le point sur les dernières restrictions à compter du mardi 6 octobre pour une durée de 15 jours

 

Pour plus d’info concernant le renforcement du protocole sanitaire dans les bars, restaurants et autres établissements de restauration des zones d’alerte maximale : communiqué de presse du Gouvernement du 5 octobre 2020.

Pour plus d’info, consulter le dernier arrêté Préfectoral : Arrêté CAB/DS/BSI N°2020-812 du 5 octobre 2020 portant mesures de police pour faire face à l’épidémie de covid-19 applicables dans le département des Hauts-de-Seine

 

 


Dernières infos : 2 centres de Dépistage et de Diagnostic Covid ouverts dans les Hauts-de-Seine

Publié le 1er octobre 2020

L’Agence régionale de santé vous informe de l’ouverture sur le département des Hauts-de-Seine de 2 Centres de Dépistage et de Diagnostic Covid (CDDC).
  • CDDC Issy les Moulineaux :
  • Gymnase Goddet – 239 rue Jean Jacques Rousseau
  • Ouvert depuis lundi 28 septembre.

 

  • CDDC la Défense CNIT
  • 2 place de la Défense
  • Ouvert depuis mardi 29 septembre.

 

Ces centres sont réservés aux publics prioritaires de plus de 6 ans :

–          personnes disposant d’une prescription médicale,

–          personnes ayant eu un contact à risque avec un cas confirmé et ayant été contactés par la CPAM ou l’ARS dans le cadre du contact tracing

–          les professionnels de santé et les professionnels assimilés intervenant à domicile

L’accès aux tests PCR dans un CDDC se fait exclusivement sur présentation d’un justificatif (prescription médicale en cas de symptômes, SMS ou mail de l’Assurance Maladie ou de l’ARS si cas contact, carte CPS ou justificatif de travail si professionnel de santé).

Un accès sur rendez-vous est également possible. La prise de rendez-vous est strictement réservée aux médecins traitants, à travers la plateforme téléphonique dédiée mise en place par l’ARS pour faciliter l’accès aux tests RT-PCR pour les personnes prioritaires.

Ils sont ouverts de 9h30 à 15h30 du lundi au samedi.

 

 


Dernières mesures COVID-19 : les réponses aux questions que vous vous posez

Publié le 30 septembre 2020

Le département des Hauts-de-Seine a été placé en zone rouge « Alerte renforcée ».
Le préfet a pris des mesures afin de lutter contre la propagation du virus.
Ces mesures ont été arrêtées pour une période de 15 jours et feront l’objet d’adaptations en fonction de l’évolution de la situation sanitaire et en lien avec les maires du département.

 

ÉVÉNEMENTS ET RASSEMBLEMENTS

Les événements réunissant plus de 1 000 personnes sont interdits.
Comment se calcule la jauge ?

Cette jauge s’applique dans toutes les situations. Elle est calculée à un instant T et non pas sur toute la durée de l’événement. Elle ne concerne que le public. Les membres de l’organisation, les équipes techniques, les exposants, etc. ne sont pas comptabilisés dans cette jauge.

Quels types de rassemblements sont concernés par la jauge de 10 personnes ?
Les événements rassemblant plus de 10 personnes sur la voie publique sont interdits. Cela concerne également les parcs, squares, forêts, jardins etc.

Peut-on organiser une fête d’anniversaire avec 10 enfants, en extérieur dans un parc ?
Une fête d’anniversaire organisée dans un parc par exemple, ne pourra pas rassembler plus de 10 personnes (adultes et enfants compris). En tout état de cause, même en deçà de 10 participants, de tels événements sont fortement déconseillés.

Les manifestations revendicatives sont-elles maintenues ?
Les manifestations revendicatives ne sont pas interdites, mais soumises à déclaration en préfecture dans les conditions du droit commun. Le formulaire de déclaration est sur le site de la préfecture : http://www.hauts-de-seine.gouv.fr/COVID-19-Point-sur-la-situation-dans-les-Hauts-de-Seine/COVID-Formulaire-declaration-Manifestations-92-sept-2020b

Peut-on maintenir une réunion de chantier qui réunirait plus de 10 personnes ?
Les rassemblements à caractère professionnel (réunions, tournages de films, réunions de chantier, visites guidées par un professionnel etc.) de plus de 10 personnes sont autorisés, dans le respect des gestes barrières.

Les cérémonies funéraires peuvent-elles avoir lieu ?
Les cérémonies funéraires en intérieur et en extérieur rassemblant plus de 10 personnes ne sont pas interdites, dans le respect des gestes barrières.

Les mariages sont-ils maintenus ?
Les célébrations de mariages à la mairie et dans les lieux de culte ne sont pas interdites, dans le strict respect des gestes barrières. Les déplacements éventuels d’un lieu à l’autre sur la voie publique doivent se faire par groupes de 10 personnes maximum. Les festivités en revanche ont vocation à être reportées, la location de salles polyvalentes ou de restaurants et bars pour des événements festifs étant interdite.

Y a-t-il une limite à la fréquentation des marchés ?
Les marchés (halles, marchés alimentaires, AMAP…) ne sont pas interdits, dans le respect des protocoles sanitaires.

Pourquoi les bars doivent-ils fermer à 22h00 et pas les restaurants ?
Les bars et bars à chicha sont fermés de 22h00 à 6h00. Il y est plus difficile de restreindre les mouvements et les contacts entre clients de groupes différents. La propagation du virus y est plus probable, et les enquêtes contacts plus délicates à réaliser.

Une fête débutée dans un bar peut-elle se poursuivre dans un restaurant après 22h00 ?
Aucun événement à caractère festif ne peut être organisé dans un bar ou un restaurant.

Peut-on inviter plus de 10 personnes au restaurant ?
Oui, mais l’article 40 du décret du 10 juillet dernier interdit les tablées de plus de 10 personnes. Chaque table doit en outre être séparée d’au moins 1m ou être séparée par une cloison ou une paroi.

Peut-on acheter de l’alcool avant 22h00 et aller boire un verre en extérieur, par petits groupes de moins de 10 personnes ?
Non, la consommation d’alcool sur la voie publique est interdite dès 20h00, quelle que soit la taille du groupe. La diffusion de musique amplifiée est également interdite de 20h00 à 6h00.

Qu’entend-on par « événement festif » ?
L
es rassemblements « festifs » peuvent se comprendre notamment comme les événements avec restauration/boissons susceptibles de se transformer en soirée dansante ou de conduire à un non-respect des protocoles sanitaires (places assises, distance d’un siège, port du masque).

Les événements dans les structures ouvertes (stades, hippodromes, terrains de tennis…) peuvent-ils être maintenus ?
Oui, l’accueil du public est possible, dans le respect de la jauge des 1 000 personnes et d’un protocole sanitaire strict (masque obligatoire, distance d’un siège entre deux personnes ou deux groupes de moins de 10 personnes).

 

PRATIQUES SPORTIVES et CULTURELLES

La pratique sportive est-elle interdite ?
Seuls les établissements sportifs couverts sont fermés (gymnases, structures gonflables, salles de sport). Les piscines fermées et en extérieur sont ouvertes (mais les vestiaires collectifs des piscines sont fermés). Les activités de plein air sont autorisées, dans le respect des protocoles sanitaires définis.

Un groupe de randonneurs peut-il se retrouver pour une promenade ?
Oui, s’il ne dépasse pas 10 personnes et dans le respect des gestes barrières.

Les enfants peuvent-ils continuer à pratiquer le sport ?
Oui, les établissements sportifs couverts sont ouverts pour l’enseignement du sport dans le cadre scolaire ainsi que pour les activités sportives des accueils collectifs de mineurs et des clubs et associations sportifs dès lors qu’elles concernent des mineurs.

Un coach sportif peut-il continuer son activité ?
Les coachs sportifs sont autorisés à maintenir leurs cours à condition que cette pratique n’ait pas lieu dans un établissement sportif couvert (entrainements à domicile ou en extérieur autorisés).

Les conservatoires de danse doivent-ils fermer ?
En cohérence avec les dispositions arrêtées autorisant les activités sportives dans les établissements sportifs couverts dès lors qu’elles concernent exclusivement des mineurs, l’enseignement de la danse aux mineurs est possible dans les lieux où il est habituellement pratiqué.
En revanche les salles de danse sont fermées en vertu de l’article 45 du décret du 10 juillet dernier. L’organisation d’événements dansants est également interdite, dans les salles polyvalentes ou communales comme dans les restaurants.

Les cinémas doivent-ils fermer ?
Non, les cinémas, théâtres, cabarets, salles de spectacles, musées, lieux d’expositions peuvent rester ouverts, dans le respect des mesures barrières.

 

 

 

 


Le point sur les nouvelles mesures en vigueur au 28/09/2020

De nouvelles mesures sanitaires ont été annoncées par le Premier ministre dans les zones d’alerte renforcée.

Sur décision Préfectorale, l’accès à l’ensemble des équipements sportifs de la ville, à l’exclusion de la Piscine, sera interdit aux personnes majeures à partir du lundi 28 septembre au matin pour une durée de 15 jours minimum.
Les activités sportives des mineurs (scolaires, péri-scolaires (école des sports, etc), associatives, clubs…) sont maintenues.
Ces indications vous sont données à titre d’information mais elles sont susceptibles d’évoluer en fonction des précisions que la Préfecture apportera concernant ses directives.

• À lire : l’Arrêté préfectoral modificatif n°2020-803 du 28 septembre 2020.


 • A lire : l’Arrêté CAB/DS/BSI N°2020-802 du 25 septembre 2020 portant mesures de police pour faire face à l’épidémie de COVID-19 applicables dans le département des Hauts-de-Seine.